En direct d’Avignon (4)

La Maison du Loup

Résumé du spectacle

Voici le résumé tel que présenté sur le site du Off…

« Été 1913. Depuis sa libération, Ed Morrell se bat pour que son ami, Jacob Heimer, échappe à la peine de mort. Frappée par ce combat, Charmian, épouse du célèbre écrivain Jack London, invite Ed dans leur vaste propriété « La Maison du Loup ».
Son objectif est de provoquer chez Jack, en perte d’inspiration, une sorte d’étincelle. Ed parviendra- t-il à sauver Jacob… ? Jack London écrira-t-il un nouveau roman… ?

Puis la mise en appétit de L’info Tout Court :

« parce qu’on adore Benoît Soles et que l’on se réjouit de découvrir sa nouvelle collaboration avec Tristan Petitgirard après La machine de Turing. Et c’est sur les pas de Jack London, en 1913, qu’ils nous emmènent cette fois. On retrouvera également Anne Plantey (Adieu Monsieur Haffmann) et Amaury De Crayencour (La machine de Turing) dans la distribution. Du talent en perspective.« 

Et le commentaire mi-figue mi-raisin (nous sommes dans le Sud!) de Philoskéné :

« Un décor soigné, une mise en scène rigoureuse, de très bons acteurs … pourquoi reste-t-on un peu en deçà de ce spectacle? Peut-être l’impression de déjà vu pour ceux qui ont applaudi (ou pas) à la précédente pièce « la machine de Turing » de Benoit Soles, ou peut-être le propos quelque peu convenu ou attendu du récit ?

Pourtant l’évocation de La rencontre de Jack London et de sa partenaire avec Ed Morell – ancien forçat – ne manque pas d’intérêt .
Le festivalier du Off est-il désormais blasé ou trop exigeant ?
« 

Voilà qui ressemble fort à une mise en cause de soi-même, en tant que « festivalier »!!!