À la Une

Privé-e-s de liberté, mais pas d’images…

On discute beaucoup en ce moment autour de la liberté d’expression, alors que nous sommes privé-e-s de la liberté la plus élémentaire, celle de nous déplacer et de vivre en société…
Alors, puisque nous voici à nouveau privé-e-s de tout ce qui fait le sel de la vie, il me faut à nouveau m’occuper en espérant créer un peu de lien(s) à partir de ce blog…

Je vous propose donc, pour changer de ce que j’avais initié lors du dernier emprisonnement généralisé, de découvrir chaque jour une photographie que j’aurai réalisée. Non que je sois douée ou spécialisée en photo, mais parce qu’en ce moment, dans l’état de déprime collective autour de moi et personnelle en moi, c’est le seul « art » que j’arrive à approcher…

N’hésitez pas à commenter, ou à me demander de publier une de vos propres photos en « écho » à celle que vous découvrirez ainsi quotidiennement… Rendez-vous donc dans « Plaisir de photographier »…

Et, promis, dès que la plume me reviendra, j’écrirai tous les articles que je n’ai pas commis depuis le mois d’août, trop ivre de vivre (et comme j’ai bien fait d’en profiter!!!)…

J 31 après N-C

Oui, je sais, le mois de novembre ne comporte que 30 jours…

Mais les sorties culturelles et conviviales sont toujours interdites, alors je continue à compter les jours d’emprisonnement des plaisirs et de la Vie.

Car consommer, pour moi, ce n’est pas vivre…

Parler à travers des écrans nous prive aussi d’une grande part de ce qui fait la communication…


Hier je participais à un jury « en présentiel », et me suis posé la question de l’authenticité de l’exercice, alors que les candidat-e-s nous parlaient derrière leur masque, et avaient en face d’elles et eux trois demi-têtes…

Alors je continue à dénombrer les jours de non-vie, qui s’ajoutent à ce printemps gâché…

et je continue à faire des photographies et les partager avec vous, pour tenter d’oublier ce qu’un auteur de science-fiction n’aurait jamais osé imaginer : des êtres humains condamnés à n’être plus que des robots obéissants et consommateurs…

J 26 après N-C

Encore une exception à la règle que je me suis fixée… mais une règle n’est-elle pas faite pour être enfreinte?… Vaste débat… surtout par les temps qui courent… Bref, une exception, disais-je, car en entendant certaine conférence en ce 26 novembre, une image m’est venue en tête, et je ne résiste pas à l’envie de vous la faire partager, après avoir parcouru le net à la recherche d’une illustration qui lui correspondrait peu ou prou…

« Si vous n’êtes pas sages, vous n’aurez pas le droit de jouer au foot ni de faire du ski »

J 23 après N-C

C’eût été aujourd’hui l’anniversaire de mon frère, qui n’est plus parmi nous. Au lieu de placer une photo de mon crû, en voici une que j’ai trouvée sur Internet et ne connaissais pas… qui le représente parmi les musiciens de son groupe (il était compositeur)…

J 22 après N-C

Comme nous sommes aujourd’hui dimanche, et que vous ne pouvez ni aller à la messe ni vous promener en forêt ou ailleurs si cela se situe à plus d’un kilomètre, je vous propose un petit jeu du type « chassez l’intrus »…
J’aime à muser le nez en l’air dans les villes, pointé vers l’horizon en bord de mer, et baissé vers le sol sur les galets… Je vous propose donc quelques photos de galets, prises au pied d’une falaise. Précisons que je n’ai pas touché à ce qui les jonchait, pour en faire des « tableaux »… L’un des « décors » n’est pas de même type que les autres… je vous laisse donc deviner lequel…