Pique-nique près de l’Observatoire de Meudon

Fermeture des restaurants = pique-nique obligatoire, pour celles et ceux qui, comme moi, sont appelé-e-s à bouger pour leur travail. Les rues et parkings, ce n’est pas l’idéal… alors on cherche des endroits plus agréables. En l’occurrence, ce jour, la terrasse de l’Observatoire de Meudon, que je ne connaissais pas.

Une vaste terrasse avec des allées bien tracées, bien ombragées, impeccables comme la mise en pli des vieilles dames de mon enfance.

Peu de monde, alors que les berges de la Seine, non loin de là, sont prises d’assaut par toutes celles et tous ceux qui veulent profiter du soleil et de l’air printanier, inattendu à cette époque de l’année, et qui nargue les adeptes du confinement…

La pelouse est tout aussi soigneusement entretenue que les arbres bien taillés. Pas un poil ne dépasse!

La vue du bord de la terrasse, sur la capitale et sa proche banlieue méridionale, est remarquable. Seule Notre Dame n’est pas visible!

Depuis le Bois de Boulogne jusqu’à la Forêt de Meudon, le panorama est exceptionnel. A propos de cette forêt, une vaste bâtisse attire mon regard. Malgré les recherches sur le net, je ne parviens pas, à ce moment, à l’identifier. Je me promets de continuer mes investigations, qui par la suite me conduiront aux « Apprentis d’Auteuil », qui ne sont plus « Orphelins », mais l’édifice gérée par eux est encore dénommé « Orphelinat Saint Philippe »…

L’Orphelinat Saint Philippe, au piémont du bois de Clamart, dans la forêt de Meudon

Le site officiel de l’entité gestionnaire révèle l’histoire de cet ensemble (car il y avait aussi une maison de retraite pour les Frères des Ecoles chrétiennes), inauguré en 1888, que l’on doit à Marie Brignole Sales, Marquise de Ferrari, Duchesse de Galliera. Oui, vous avez bien compris, c’est la même qui est à l’origine du Musée qui porte son nom…

Il est actuellement impossible de s’approcher de l’Observatoire lui-même, car d’importants travaux sont effectués sur la partie sud de la terrasse. Mais on peut tout de même l’admirer, après avoir salué celui qui en fut à l’origine, Jules Janssen.

Statue de Pierre Jules César Janssen

Si l’on observe le socle, on voit une montgolfière…

Savez-vous pourquoi?

« Le 2 décembre 1870, il quitte Paris assiégé en ballon pour aller observer l’éclipse à Oran. Ce sera la seule mission scientifique de toute l’aventure des ballons montés. Curieusement, la plaque commémorative (largement posthume) de cet exploit, sur le socle de sa statue au château de Meudon, le représente décollant du parc du château, alors qu’il a décollé de la Gare d’Orléans. »

C’est lui qui « pousse à la création de l’Observatoire d’astronomie physique à Paris, décidé en 1875. Il présente un projet de restauration du château de Meudon, commence à installer divers instruments d’observation dès 1876, puis obtient les fonds nécessaires (plus d’un million de francs de l’époque) à reconstruire les bâtiments. À la suite de la promulgation de la loi l’instaurant le 15 avril 1879, les travaux démarrent; une grande coupole est créée qui abrite toujours des instruments d’observation. » (source)

Plan de l’Observatoire sur le site officiel

 » Fondé en 1876 à l’initiative de Jules Janssen, cet observatoire est entièrement dédié à l’astrophysique, discipline alors complètement nouvelle. Il va progressivement se doter d’instruments impressionnants et novateurs. Unissant ses forces à celles de l’Observatoire de Paris en 1926, il va garder sa spécificité scientifique. Si les observations nocturnes ont cessé, il est toujours un site d’observation quotidienne du Soleil et continue d’accueillir le travail de nombreux astrophysiciens. » (source)

Jean Jacques Henner - Jules Janssen Orsay.jpg
Un brin malicieux, non, le Jules?

Juste pour en finir avec l’astronome, il faut reconnaître que c’était une sacrée personnalité. Plus que sexagénaire, après 1888, il va entreprendre trois fois l’ascension du Mont Blanc, pour aller y faire installer une lunette de 30 mètres au plus près du sommet! Il vivra 83 ans, et vous pourrez aller le saluer au Père Lachaise, à moins qu’il n’ait rejoint d’autres planètes?

L’étrangeté de cet édifice vient du fait qu’on a en quelque sorte « relooké » un ancien château.

La coupole a ainsi été déposée sur ce qui constituait l’axe central de la symétrie architecturale.

Château de Meudon — Wikipédia

En revenant vers l’entrée, j’ai le temps de baguenauder un peu… D’abord pour m’étonner des contreforts du mur de soutien à l’ouest…

Il y a en réalité une terrasse supérieure, à laquelle les profanes comme moi n’ont pas accès. On aperçoit d’ailleurs une autre coupole au-dessus du mur.

Les arbustes, bien à l’abri du vent et au soleil la majeure partie de la journée, en profitent pour arborer (c’est le cas de le dire!) une floraison magnifique, qui évoque les beaux jours d’un printemps épanoui et épanouissant…

Atmosphère plus vernale qu’hivernale ou hiémale…

Certains arbres ont été visiblement considérés, eux, comme trop vieux pour être sécures, et on les a coupés sans regrets.

J’ai en vain tenté d’identifier l’âge…

Au contraire, d’autres commencent à voir naître et grandir nombre de bourgeons très prometteurs de vie et d’avenir…

Les druides seraient à la fête sur cet espace verdoyant, car le gui pousse, croît et prolifère à foison sur les branches.

Ils ont d’ailleurs sans doute un jour, sous d’autres frondaisons, dû oeuvrer et célébrer, comme le suggère le dolmen qui leur a survécu.

Pour la petite histoire, je pensais que c’était un « faux », placé là par un « artiste » malin comme il en existe.

Eh bien non, j’ai appris par la suite qu’il y avait eu de nombreux dolmens et menhirs en forêt de Meudon… je vous en reparlerai dans un prochain article.

Mais il est temps de repartir, car l’heure tourne et il faut retourner au travail. Un dernier regard aux bâtiments qui abritent les chercheur-e-s…

… et revoici la place qui donne accès à cet endroit étonnant par l’aspect hétéroclite de ses décors.

Patte d’oie ?

2 commentaires sur “Pique-nique près de l’Observatoire de Meudon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.