Un domaine tourangeau

Un cadeau d’anniversaire original : une journée avec un club d’oenologie… Me voici donc, en ce 21 mai, dans un autocar roulant vers la Sologne, avec trois groupes de personnes adhérentes à ce club, ainsi que de rares invité-e-s. Je n’aurais jamais pensé à la Sologne comme une région de viticulture! Et pourtant, si, il y a bien des vignobles. Notamment à Soings-en-Sologne, notre destination.

Cette carte (peu visible et lisible, je le sais) n’avait pour objectif que de vous faire appréhender l’ensemble de la zone viticole. Ciblons maintenant l’extrêmité Est, du côté de Cheverny.

Vous pouvez observer que Soings-en-Sologne est situé vraiment en bordure orientale des vignobles tourangeaux. Je n’ai hélas pas pu visiter le village ni voir son lac étonnant, et l’ai un peu regretté, mais une journée, c’est bien court! Le programme était pourtant bien conçu, précis.

7h45 – Rendez-vous devant chez Picard au 25 bis Rue Jean Bleuzen, 92170 Vanves

8h00 – Départ de Vanves en bus

11h00 – Visite du domaine viticole Henry Marionnet La Charmoise, 41230 Soings-en-Sologne

Téléphone : 02 54 98 70 73

  • visite chai 40 mn
  • dégustation 40 mn
  • achats vins 40 mn

13h15 – Déjeuner à l’auberge du Vieux fusil 1140 Rue de Contres, 41230 Soings-en-Sologne

15h30 – Visite de la fromagerie David Bodin 13B Rte de Soings, 41700 Sassay

Téléphone : 06 33 37 59 77

  • visite/explications 30 mn
  • dégustation 30 mn maxi
  • achats fromages 30 mn maxi

17 maxi – Retour sur Vanves devant chez Picard au 25 bis Rue Jean Bleuzen, 92170 Vanves

Les organisateurs/trices ont vraiment bien fait les choses, et ce programme a été respecté, avec un léger retard au retour, dû au(x) plaisir(s) des participant-e-s joyeux/euses vivant-e-s, qui jusqu’au bout ont voulu profiter des paysages, des plaisirs gustatifs (dont certains non prévus, je vous en parlerai dans un autre article), et du soleil qui a régné en maître toute la journée.

Donc pas de visite du village, que je me suis promis de retourner voir, car il présente quelques spécificités. Une histoire ancienne, d’abord. Sans doute lieu de druidisme, ce territoire à la limite de la mer des faluns, dont le sol regorge de coquillages et fossiles, comme nous le confirmera le viticulteur rencontré. Une église datant du XI-XIIème, à la suite d’un lieu de culte plus ancien sans doute. Et un lac mystérieux, dont les fluctuations du niveau de l’eau n’ont encore à l’heure actuelle aucune explication scientifique!

Nous voici donc arrivé-e-s sur le domaine d’une famille qui en est à sa quatrième génération, accueilli-e-s par un membre de la troisième (je rencontrerai sa fille, puis son fils, à la fin). Celui-ci nous reçoit dans une cour cernée de bâtiments. Des hangars, qui abritent pour l’un la partie technique et pour l’autre le stockage. Un bel édifice orné de roses comporte l’accueil, les bureaux et une salle de séjour pour la dégustation. Et des maisons. Nous apprenons ainsi qu’en triangle ont été construites trois demeures, correspondant aux trois générations. Au Nord, une belle longère protégée par un héron (et non une cigogne, comme nous fûmes nombreux/euses à le penser) : la maison du fondateur, que j’appellerai « le grand-père ».

Au Sud, celle des parents. Quant à celle de notre hôte, elle se trouve à l’est… Il restera l’ouest pour la jeune génération, si elle décide d’y rester. Ce qui n’est pas impossible, car la jeune fille de 13 ans que j’ai rencontrée a déclaré aimer la viticulture et l’oenologie. Et le frère cadet nous a été présenté par son papa… En principe, une maison « de père en fils », comme l’atteste une photographie dans un livre qui raconte cette histoire.

Les trois premières générations ont été photographiées, voici un peu plus de 40 ans, devant la maison que vous avez reconnue, je pense, avec son héron… Le jeune garçon à droite est notre hôte. Nous le retrouvons au milieu, avec son fils à droite, sur la photographie suivante.

Comme je faisais remarquer que sa fille aurait dû y figurer, puisqu’elle déclare, en pleine adolescence, s’intéresser au Domaine, il m’a été fait la promesse de m’adresser une photo avec elle… A mon tour je vous promets de la placer sur ce blog, dès que je l’aurai…

Au coeur du triangle dont les pointes sont les domiciles respectifs des diverses générations, se situe l bâtiment administratif et commercial. Son pignon est orné d’un magnifique rosier…

Vous aurez remarqué, ci-dessus, que les vignes viennent jusqu’au seuil, ou presque!

Dans l’entrée, des grappes conservées dans du formol… un peu moins sinistre que les embryons conservés dans certains musées! Je vous les présenterai dans le prochain article, où nous verrons les questions plus « techniques »… Une vaste salle de séjour aux grandes baies vitrées est meublée, entre autres, de deux très grandes tables destinées à permettre la dégustation de groupes comme le nôtre.

Avant la dégustation…

Après (rassurez-vous, les gobelets n’ont servi que de « crachoirs », car avec la pandémie il est interdit d’utiliser un crachoir commun.

Vous aurez peut-être remarqué la superbe armoire sur la droite ? La voici de plus près.

Divers objets rappellent le contexte… Un pressoir, par exemple.

Et deux objets en cuivre dont j’ai oublié de demander la fonction. Distillation???

Le fonds de la bibliothèque est quelque peu orienté… vers… ?

Toute aussi orientée, la décoration murale. Un tableau au sujet plus qu’adapté…

Une dédicace au père de notre hôte, en 2009

Un blason quelque peu fantaisiste rappelle que « le vin éteint la soif »…

Enfin, une photographie nous renvoie à notre rang de pauvres plébéiens, tant l’hôtesse accueillie est illustre! Un peu moins, celui qui l’accompagne, mais quand même…

A droite, le père de Jean-Baptiste, en train d’offrir une bien belle bouteille…

2 commentaires sur “Un domaine tourangeau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.