Sucrecuitier ?

Un petit plaisir en passant… J’ai appris un nouveau mot hier soir! Jamais rencontré auparavant… Eh oui! en passant devant cette boutique alléchante, j’ai remarqué ce terme sur le bandeau publicitaire, tout en haut, à droite…

Mille questions dès lors… Que pouvait être un « sucrecuitier »? Certes, on peut être « biscuitier », voire « biscuitier outrecuisant », puisqu’il cuit deux fois ses productions. Ou encore « charcutier », comme on aurait pu surnommer le bourreau de Jeanne, cuisant la chair fraîche… Mais « sucrecuitier »? Linguistique, logique et créativité convoquées d’urgence! Et toutes ensemble de préférence !

Imaginons – nous cuire du sucre… Que se passe-t-il ? On obtient du caramel, n’est-ce pas ? Ce serait donc un caramélisateur ? ou un caramélifacteur ? Bon, d’accord, encore des néologismes…

Donc à présent, vite un coup de surf sur le net… Et là, surprise ! Au lieu de voir défiler toutes sortes de (pseudo-) définitions, que constatè-je? Que je ne suis pas la seule que ce terme fait gamberger !

Ainsi, « Mamiefrondeuse » interpelle son lectorat pour lui demander de l’aide à ce sujet.

« Mais qui connaît la signification du mot « sucrecuitier » ? ? ?
Le petit Larousse et Wikipédia ne connaissent pas ……
(et moi jusqu’à il y a quelques jours je ne connaissais pas non plus !)

Il est probable que cela désigne celui que nous appelons le confiseur si j’en juge par l’activité de cette chaine de magasins, et par le voisinage avec le mot « biscuitier ».

Quelqu’un connait-il l’origine de ce mot « sucrecuitier » ?

Certain-e-s évoquent la possibilité de nous en faire baver… comme sur ce blog.

« Sucrecuitier : Mot inconnu du Larousse,sans doute imaginer pour « la cure gourmande » *.A lui tout seul ce mot sent bon le sucre ,le biscuit, les papilles en sont toutes chamboulées. Le sucrecuitier fabrique et cuit le sucre ,il le façonne pour enrober les bonbons et autres berlingots par exemple,mais aussi pour caraméliser les biscuits…C’est ce que nous explique la vendeuse de ce lieu merveilleux. * « La cure gourmande  » c ‘est l’enseigne de plusieurs boutiques en France et à l’étranger,mais c’est dans le sud de la France que sont fabriqués ces produits qui sentent bon le soleil. »

Papotine, quant à elle, est allée consulter des dictionnaires en ligne et interroge les autres participant-e-s d’une liste de discussion sur un site dédié à la langue française.

« À Uzès existe un magasin lumineux et sucré, qui ressemble à la maison d’Hansel et Gretel : il fourmille de bonbons de toutes formes, de toutes sortes, dont mes préférés : des petits radis, carottes, choux-fleurs, poireaux très réalistes en pâte d’amande. Sur la devanture, en grosses lettres peintes à l’ancienne : « Biscuitier  » et « Sucrecuitier« .

Vous l’avez rencontré dans vos dictionnaires ? Le TLFi ne dit rien.« 

Dès lors, pourquoi ne pas s’adresser au responsable de ces questionnements? Et voici ce que, ébahie, j’ai trouvé sur son site.

 » Le travail manuel de l’artisan sucrecuitier permet de donner au sucre cuit un bel aspect brillant et une texture agréable. Loin d’être un simple bonbon, les Choupettes, aussi appelées chiques, font partie de la tradition de la confiserie française et sont une spécialité de La Cure Gourmande. Ces sucettes pour enfants mais aussi pour les plus grands gourmands sont déclinées dans une farandole de saveurs … « 

Pourquoi « ébahie », me direz-vous? Eh oui, vous ne pouvez comprendre ma stupéfaction, car il vous manque une information : adolescente, j’étais surnommée par mes collègues de lycée « Choupette ». Or voici que je découvre la signification de ce terme… Je n’étais pourtant pas en sucre, loin s’en faut ! Encore moins vendue parmi un lot…

Encore un étrange écho… Jamais je n’aurais imaginé que cela pouvait représenter une confiserie! Autant d’années pour l’apprendre… Mais peut-être y a-t-il un autre sens? Espoir…

Donc, résumons-nous… Une enseigne qui choisit d’exploiter ce terme peu usité – si vous voulez en connaître davantage sur leur marketing, on en trouve une étude en ligne … Un mot qui fait couler beaucoup d’encre, enfin, taper sur beaucoup de touches et errer sur le web… Des définitions approximatives… Des errances étymologiques… Beaucoup de pu, finalement, pour cette enseigne!

J’ai fini par trouver une dictionnaire qui, lui, cite le mot et en donne une définition.

Comment l’ai-je découvert? Par l’intermédiaire d’un journal qui l’évoque, et choisit justement « sucrecuitier » comme un exemple de la « résurrection » de certains mots grâce à cet auteur (Sud-Ouest, 2 décembre 2012).

« Dictionnaire Gérard Boutet fait revivre les métiers et savoir-faire d’antan. Un bonheur de mots

Savez-vous ce qu’était un bousou ? Un commis de ferme chargé de curer les bestiaux. Un sucrecuitier ? Un confiseur, que l’on appelait aussi « bonbonneur ». Un javelier ? Un fabricant d’eau de javel artisanale. Un fourmilleur ? Un gagne-petit qui récoltait le couvain des fourmis en forêt. Un chaufournier ? Un ouvrier travaillant à la fabrication de la chaux. Un foinier ? Une personne qui faisait commerce de foin et de fourrage. Un tonnayre ? Un chasseur de gibier d’eau en Aquitaine.

Des noms de métiers et de tâches saisonnières de la paysannerie, de l’artisanat villageois et de la petite industrie, « La France en héritage » en regorge. C’est un « dictionnaire du savoir-faire et des façons de vivre » dans notre pays, entre 1850 et 1970, que l’on doit à Gérard Boutet. Cet Orléanais de 67 ans se définit comme « un écrivain spécialisé dans l’histoire populaire ».

« Glaneur ». Sa matière, il l’a amassée pendant plus de quinze ans, au fil de chroniques écrites dans le journal « La République du Centre ». Dans une démarche de « glaneur », comme il dit, Gérard Boutet s’est nourri de semaine en semaine d’enquêtes de terrain. « J’allais voir les petits vieux et les petites vieilles et goûtais la saveur de leurs mots. »« 

Et voici comment nous en arrivons, par un mot découvert au cours d’une promenade sur l’Ile Saint Louis, en plein Paris du XXIème siècle, à l’idée d’un bonbonneur faiseur de bon-bonheur ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.