Un peu de musique en ce monde de brut – Billet 4

En ce matin de juillet, après avoir admiré l’éclipse lunaire qui a rendu la nuit encore plus magique, je profite d’une programmation superbe sur France Musique. Après une belle interprétation d’un quatuor à cordes de Leo Janacek, c’est une sublime envolée…

Le concerto en ré mineur, op. 8 n°1, Frisch and feurig, de David Popper, interprété par l’Orchestre Symphonique de Cologne, sous la direction de Willen Niklas. N’ayons pas peur de nous sentir romantique à souhait, de nous évader vers les rêves les plus fous, d’être happée par les nostalgies légères… et de nous laisser aller à l’emprise de la musique…

Si vous ne connaissez pas, précipitez-vous sur le podcast de l’émission de France Musique « Eté classique matin » du 17 juillet… Il y a d’autres petits bonheurs dans celle-ci…

Une autre version est accessible sur you tube, interprétation de Martin Rummel.

Et cela m’a donné envie de découvrir d’autres oeuvres de Popper, dont celle-ci.

Pour le cas où vous aimeriez le violoncelle, passez un jour d’une cour à l’autre du Louvre… Vous aurez peut-être la chance que j’ai eue, la semaine dernière, d’y découvrir un jeune violoncelliste qui profite de l’acoustique particulière du lieu et joue pour notre plaisir et le sien…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.