2 commentaires sur “J 8 après N-C

  1. « L’auteur-réalisateur (Jean-louis Fournier) de « la minute nécessaire de monsieur Cyclopède » se souvient de ses balades aux côtés de son ami Pierre Desproges. « On était capable de se promener longtemps, sans rien se dire. On était l’un à côté de l’autre. Tandis que maintenant, on peut tout se dire (par téléphone) mais on n’est plus à côté de l’autre. C’est vraiment embêtant d’en être réduit au contact par l’esprit ». Il lui est également terrible d’imaginer que l’autre peut être porteur du virus et qu’il avance masqué. « Maintenant, j’ai peur des autres et les autres ont peur de moi » souligne-t-il presque défaitiste. « Avant, l’autre, c’était ma chance. Maintenant, c’est terrible de dire à une amie : ‘pas si près’. C’est terrible cette méfiance. On a déjà, un peu, la méfiance de l’autre, de l’étranger, de celui qu’on ne connaît pas. Mais là, c’est une méfiance qui repose sur quelque chose de réel. » Ces propos résument bien la situation actuelle! (https://www.franceculture.fr/emissions/confinement-votre/jean-louis-fournier-avant-les-autres-etaient-ma-chance-maintenant-j-ai-peur-des-autres)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.